L'agrément « Perméabilité » de votre constructeur

Un gage de Qualité et de Tranquillité pour votre maison neuve

Dans le domaine de la construction de maison, la Réglementation Thermique en vigueur (RT 2012) impose six points essentiels (voir notre encadré). Un de ces points concerne la perméabilité à l'Air, ou infiltrométrie, c'est à dire la maitrise d'entrée d'air extérieur dans la maison : depuis le 1er janvier 2013, il doit être doit inférieur à 0,6 m3/h.

Dans ce cadre, votre constructeur a l'obligation légal de vous livrer une maison correspondant à cette norme. Une attestation thermique de fin de travaux, délivrée par un organisme certifié doit valider ce niveau. Une maison dont le niveau de qualité serait insuffisant pour obtenir cette « attestation thermique de fin de travaux », apporterait toutes sortes de soucis à son propriétaire. En premier lieu, avec sa banque si il a fait un emprunt. En effet le prêt est conditionné à l'obtention de « la conformité de la maison (assujettie à l'attestation de fin de travaux) ». De plus, en cas de revente de la maison, elle sera demandée par le notaire. Et enfin, il est surtout le gage que la maison correspond à un niveau de qualité optimal.

La Démarche Qualité IGC

Dans sa Démarche Qualité, votre constructeur de maisons IGC a opté pour la solution la plus contraignante pour elle, mais de ce fait, la plus rassurante pour ses clients : être agréé à la « Démarche Qualité Perméabilité à l'Air ». Cette agrément valide, après une longue enquête, le mode de travail d'IGC, et assure à ses clients  qu'ils n'auront pas de mauvaise surprise à la fin de la construction de leur maison. Tous les mois, l'état d'avancement des constructions est communiqué à cet auditeur externe. Un accompagnement permanent et un audit annuel realisé sur l'ensemble de la production qui est scrupuleusement surveillée assure au client :

  • Un niveau de performance meilleur que celui requis par  le législateur ( 0,6 m3/h.)
  • L'attestation thermique de fin de travaux et donc la conformité de la maison pour le label RT2012.

Les 6 points essentiels de la RT 2012

  • Un BBIO (Besoin Bioclimatique) calculé par rapport à l'orientation, la forme de la maison. Le BBIO max est calculé et celui de la maison à construire doit y être inférieur.
  • Un CEP (en lien avec le volume et la surface de la maison). Il est un calcul théorique des consommations d'énergies primaires. Il prend en compte la vmc, le cumulus, le chauffage …
  • La surface vitrée. Doit être égale à 1/6eme de la surface habitable.
  • L'obligation d'avoir un indicateur de consommations
  • Le TIC – Température intérieure conventionnelle ou « Confort d'été »
  • La perméabilité ou infiltromètrie est l'ensemble des fuites d'air de la maison.

Contacter un conseiller IGC pour votre projet de construction