Les conseils d'IGC : une maison lumineuse et agréable à vivre

Une maison lumineuse et agréable à vivre

C’est une réalité aujourd’hui démontrée : la lumière naturelle améliore le confort de vie en préservant notre rythme biologique, impactant positivement notre moral notre productivité et notre état de santé en général. Les Français en sont conscients, d’après une étude Harris Interactive commandée par IGC, constructeur maisons individuelles, nous sommes 91 % à considérer qu’elle joue un rôle important en matière de santé.

Face à une tendance croissante à vivre en intérieur (nous y passons plus de 90 % de nos journées), l’optimisation de la lumière naturelle dans nos maisons neuves est primordiale pour IGC, constructeur maison. 
Pour un bon niveau de confort ressenti, il s’agit de réfléchir à la quantité de lumière mais aussi à sa répartition dans nos intérieurs en prenant en compte à la fois l’emplacement, la forme des ouvertures et la fonction de chaque pièce.

maison-lumineuse igc

La bonne quantité de lumière pour une maison confortable

Pour réduire les consommations d’énergie, la RT2012 (réglementation thermique 2012) s’applique à toute nouvelle construction de maison neuve depuis le 1er janvier 2013. Pour améliorer les performances énergétiques et limiter les besoins en chauffage, elle impose une surface vitrée d’au moins 1/6ème de la surface habitable (soit 17 % environ).

En optimisant les apports solaires, les grandes surfaces vitrées favorisent aussi la lumière naturelle dans les maisons neuves. Celle-ci permet un éclairage naturel, confortable et performant. 
Ainsi, pour appliquer ce ratio, on compte au moins 1,67 m² de vitrage pour une pièce de 10 m², 2,50 m² de vitrage pour une pièce de 15 m², 3,33 m² de vitrage pour une pièce de 20 m²,…

pièce de vie lumineuse

La répartition des ouvertures pour une maison lumineuse

Au-delà des surfaces de vitrage, L’emplacement des ouvertures vitrées a un impact direct sur la diffusion et la qualité de la lumière dans la pièce. Chez IGC constructeur de maison, c’est un paramètre qui est pris en compte à la conception de la maison en fonction de ses propres caractéristiques : 

  • l’exposition des façades par rapport au soleil.

Composante de la conception bioclimatique, l’orientation par rapport aux points cardinaux détermine la lumière et les ombres portées éventuelles (bâtiment voisin, végétation,…) que la pièce va recevoir. Nicolas David, responsable du Bureau d’Etudes IGC, explique : « Pour le confort thermique comme pour la qualité de la lumière, on privilégie dans les pièces de vie une triple exposition Sud-Est/Sud-Ouest qui suit la course du soleil tout au long de la journée. Les ouvertures opposées Est/Ouest contribuent à une répartition idéale de la lumière dans la pièce et favorisent une ventilation naturelle efficace. »

  • la position des menuiseries

« On sait également que plus le vitrage est haut, plus la lumière pénètre au cœur de la pièce. Dans les pièces de vie de grande surface, les menuiseries toute hauteur, les impostes ou les bandeaux panoramiques apportent un réel bénéfice en terme d’homogénéité de la lumière. »

  • les fenêtres de toit, une solution

« Pour optimiser l’éclairement, le recours aux fenêtres de toit est une solution pertinente. Elles sont particulièrement adaptées aux maisons de ville où les contraintes de limites de propriété imposent des murs aveugles. La fenêtre de toit apporte alors une lumière zénithale qui compense le contraste luminosité/pénombre et offre un meilleur confort visuel. »

maisons lumineuses IGC

*selon une étude Harris Interactive commandée par IGC